01 39 75 80 79

5 idées de plans pour écrire son histoire

5 idées de plans pour écrire son histoire

Vous savez pourquoi et pour qui vous souhaiteriez écrire l’histoire de votre famille, mais vous hésitez encore par peur de ne pas vraiment savoir comment faire… Ce billet devrait vous aider à trouver l’inspiration en vous présentant plusieurs types de plans.

Plan2

 

Le plan « chronologique »

Ce type de plan permet de respecter l’ordre chronologique des événements passés.

Avantages : Pour structurer son travail d’écriture, il suffit d’organiser les faits relatés selon la date à laquelle ils se sont produits. Le préalable étant un tri précis des informations en amont.

Inconvénients : Le risque est de se perdre dans le récit et de ne pas bien comprendre les relations entre les individus mentionnés s’ils sont trop nombreux.

Le plan « générationnel »

Ce plan n’a de sens que pour ceux dont l’écriture serait l’aboutissement d’années de recherches, car il fait référence aux générations de l’arbre généalogique : n°1 la votre, n°2 celle de vos parents, n°3 celle de vos grands-parents, et ainsi de suite.. En multipliant par 2 le nombre d’individus à chaque génération, vous pouvez arriver très vite à un très grand nombre d’ancêtres.

Pour le généalogiste, compter en génération est une seconde nature, c’est pourquoi ce type de plan pourrait être une facilité, comme une suite logique à la construction de votre arbre généalogique : que celui à dit l’on a pas demandé « et donc, jusqu’à combien de génération es-tu remonté », me jette la première pierre !

Avantages : Il respecte la logique de l’arbre généalogique, structure les chapitres selon les générations et a pour avantage de structurer de fait le travail d’écriture, il suffit de reprendre les fiches de chaque ancêtres et de rédiger le contexte.

Inconvénients : Sa structure en paliers peut provoquer des redondances ou perdre le lecteur lorsque pour suivre la logique entre un père et un fils, il faut faire un bond d’un chapitre à l’autre. De plus, la notion de générations peut perturber le lecteur néophyte en généalogie et qui pourrait avoir du mal à se repérer.

Le plan « thématique »

Ce plan est destiné aux audacieux ou plutôt à ceux qui ont un esprit de synthèse aiguisé. À partir de plusieurs thèmes majeurs caractérisant votre histoire familiale, il s’agit de synthétiser ce que vous savez de vos ancêtres à ce sujet. Ce passe dépasse l’arbre généalogique et fait la part belle aux analyses et statistiques de toutes sortes.

Avantages : Ce plan est la promesse d’aller au delà d’une généalogie descriptive, l’intérêt d’une telle structure réside dans la richesse du point de vue et des éléments rapportés.

Inconvénients : Il engendre pour l’auteur la nécessité d’un véritable esprit de synthèse et comme le plan chronologique, le risque de se perdre dans les relations entre les individus mentionnés.

Le plan « géographique »

Lorsque l’histoire familiale est marquée par des origines géographiques plurielles ou des migrations ayant conduit à l’émigration d’une génération dans un nouveau lieu, le plan géographique peut être une très bonne alternative. En structurant les chapitres selon les lieux rencontrés dans votre histoire familiale, vous permettrez à votre lecteur de comprendre la diversité de vos origines.

Avantages : Il permet de mettre en valeur la diversité culturelle de votre histoire et pourquoi de susciter des envies de « vacances généalogiques » pour redécouvrir les terres de vos ancêtres.

Inconvénients : Comme pour le plan chronologique, et selon les proportions de vos différentes origines, le risque est de se perdre dans les relations entre les individus.

Le plan « patronymique »

L’autre réflexe du généalogiste est de savoir d’où vient son nom de famille : en connaître l’origine, la signification et au détour des actes découvrir les modifications d’orthographe sont des motivations pour le chercheur amateur. De plus, on raisonne souvent en « famille » ou en « branche », paternelle ou maternelle d’abord, puis éventuellement plus finement, car votre père, votre mère ou vos grand-parents ne sont souvent concernés par une partie de vos recherches.

Avantages : Ce plan permet de donner à chaque lecteur un repère clair lui permettant de retrouver rapidement le (ou les) chapitre(s) qui l’intéresse et garder la cohérence des héritages de chaque lignée.

Inconvénients : Si les lignées ont des histoires similaires, le risque est de devoir choisir entre redondances ou renvois entre les chapitres.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive et peut être complétée par d’autres axes originaux. Néanmoins si pour imaginer votre plan idéal, vous êtes à la recherche d’exemples, cette liste de plan types constitue une bonne base de départ.

N’hésitez pas à les mélanger : un type de plan pour les chapitres de haut niveau, puis les sous-chapitres selon un autre axe, le principal étant que votre plan reste au service de votre objectif et de ce que vous avez envie de transmettre à vos lecteurs.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à notre newsletter

Email
Nom
Prénom